Exposition : des trous dans le vent


 

 

DES TROUS DANS LE VENT

Une exposition originale réalisée par le Centre de Créations pour l’Enfance et les éditions Milan autour de l’album de Bernard Friot et Aurélie Guillerey
Texte : Bernard Friot
Illustration : Aurélie Guillerey
Scénographie : Sylvain Moreau
à découvrir
au Centre de Créations pour l’Enfance,
8 rue du Général Kléber, 51430 Tinqueux
Vernissage et dédicaces : jeudi 7 février à 18h
en présence des auteurs ...
et avec la complicité de la Cie L’écrit du son pour une lecture
poétique «Au creux de votre Oreille»
« Les poèmes sont des trous dans le vent. Remplissons-les de confettis, de rires, d’imprévus, de peurs invisibles. Et puis offrons-les, partageons-les, encore et encore ! »
infos et réservations :
03 26 08 13 26
contact@danslalune.org

 

 

 

 

 

 

Les livres de poésie sont de simples « conteneurs » qui enferment les poèmes, les conservent, les protègent, les archivent. Le défi est de les ouvrir, de faire tourner les pages, de les arracher parfois, d’inventer des parcours de lecture entre les textes sagement ordonnés, bref de donner vie à ce qui n’est, d’abord, que papier et encre imprimée.
Banalité de dire qu’un livre de poésie ne se lit pas comme un roman ou un manuel de mécanique. Mais, alors, comment on le lit ?
Réponse : en toute liberté.
Reste que la liberté, ça se construit, ça s’apprend.
C’est le projet de l’exposition « Des trous dans le vent » : faire lire comme ci, comme ça et autrement la poésie. Assis, debout, couché ou en mouvement. Seul, à deux, à plusieurs. Yeux fermés, mains tendues, oreilles en alerte, du bout des doigts, à pleine voix. A l’endroit et à l’envers, en sautant un mot sur trois, en déplaçant les lignes, en transformant, en décomposant et recomposant.
Lecture en espace, donc, qui sollicite les sens pour aider les lecteurs à charger les mots d’émotions, souvenirs, sensations. Lecture rencontre aussi, avec soi et avec les autres, pas une exposition où on se confronte, isolé, à des œuvres, mais lieu d’échanges, de transformation, d’appropriation.
Une exposition qui part du livre et y retourne, à moins que ce ne soit l’inverse. Les deux projets sont nés ensemble. Parcourir l’expo, c’est donner volume au livre, le vivre, trouver une troisième dimension aux poèmes, et mettre en mouvement, sans cesse… Retourner au livre après l’exposition, c’est le lire comme une carte géographique, y retrouver des chemins, transformer les signes en images, en événements.

 

 

Salon du livre jeunesse de Cormontreuil : Samedi 30 mars 2019